lagazetteafacettesdufestifai

L’oignon, un faux légume?

In Entre-vues, Les sentiers de la création on 18 juillet 2012 at 1:21

Quel titre accrocheur n’est-ce pas ! Et grand débat, qui plus est… Mais au risque de grandement vous décevoir, cet article ne plongera pas dans les profondeurs des couches oignonales pour vous révéler tous les secrets de cet aliment. Mais plutôt dans le lieu dans lequel le légume (mystère non résolu) repose.

En cette fraiche et ensoleillée matinée du 17 juillet donc, j’errais au hasard en quête de matière à me mettre sous la plume (ou plus exactement le clavier), lorsque musique, odeurs et conversations m’attirèrent vers un lieu des plus fréquentés, et non des moins importants : la cuisine ! Eh oui, elle est certes notre quotidien mais elle mérite une attention toute particulière :

« La cuisine c’est comme l’art, ça demande de la créativité. Savoir balancer les saveurs, utiliser les épices. » Idriss, en pleine activité de sculptage avec Jérôme.

«  J’ai un ami artiste qui aime beaucoup cuisiner, se faire un bon p’ti plat de temps en temps.  L’art et la cuisine, ç’est vrai que ça va bien ensemble.» conclue Jérôme, en pleine activité de supervisage du sculptage avec Idriss.

Et en effet, dans la cuisine je retrouve une musicienne (violoniste et chef d’orchestre : Marie), et une spécialiste de la peinture (Orlane)…

Dans les cuisines festives du Faï repose donc notre carburant à tous, sans lequel pas de création possible ! « Si on se mettait en grève, je pense qu’on obtiendrait vite nos revendications » fait très lucidement remarquer Magali!

Magali pilonnant les amandes

LE LUNCH DE CE MARDI : FICHE TECHNIQUE

Heures : 9h-12h30

Nb de cuisiniers : 7

Nb de personnes à table : 66

Dont 5-6 végétariens, 1 végétalien et 1 allergique aux fruits à coques

66 patates

5kg de viande

3-4 kg d’oignons

Beaucoup de courgettes (voir photo !)

500g miel

200g amandes

Au moins 5 paquets de pâte filo

1 pastèque

Herbes aromatiques du jardin

Les courgettes encore vivantes

Les courgettes en dissection

ECHANGE AVEC LA MADAME LA CHEF 

Je rencontre d’abord Magali, la cuistot du Faï. Magali est cuisinière professionnelle depuis 3-4ans maintenant. Ses ingrédients préférés ? les herbes aromatiques, l’ail et l’oignon.

–  Comment choisissez-vous les plats au menu du jour?

Ce sont les volontaires qui proposent des recettes qu’ils aimeraient réaliser et s’inscrivent quand ils veulent sur le planning. L’équipe change tous les jours et nous sommes plus ou moins nombreux (de 3 à 7 personnes). Tous les mercredis, on se réunit avec Luc pour soumettre les propositions et faire les réserves en conséquence. Et j’adapte aussi les menus en fonction du garde-manger.

[On amène de la menthe et d’autres herbes aromatiques venus tout droit du jardin]

Alors comme ça, le Faï posède son propre jardin…intéressant !Les légumes et les fruits que nous mangeons sont donc « made in Faï » ?

Non, ça ne suffit pas à nourrir la communauté. Mais on peut obtenir des compléments du jardin comme les herbes aromatiques, les myrtilles ou les cassis. C’est un vrai plaisir d’avoir des produits frais.

-Et trouver des idées différentes chaque jour, ce n’est pas un peu fastidieux parfois ?

Non pas du tout, je pars du même principe que lorsque je suis à la masion : je fais une recette différente chaque jour. Après, j’ouvre le frigo et je vois ce que je peux faire avec ce qu’il y a dedans. Ici, c’est la même chose sauf que j’adapte les quantités.  [comme quoi la cuisine en collectivité comme à la maison, c’est possible !]

-J’imagine également qu’il doit y avoir des végétariens, des allergiques, etc. Cette différence de régimes n’est pas trop dure à gérer au quotidien ?

Non, il y a surtout quelques végétariens et un végétalien, mais c’est assez facile. Par exemple, hier c’était quiche lorraine au menu, je leur ai donc fait une quiche aux légumes. Avec les restes de légumes du couscous de dimanche soir : on essaye au maximum de réutiliser, qu’il n’y ait pas de gâchis.

 

ET TOUTE LA TEAM:

–          Evi (crêpes aux épinards loveuse) et Alexis (pizza aux champignons loveur) taillant des courgettes à l’aide d’un robot quelque peu réfractaire

–          Marie making « THE cake », «  It’s just my recipe that I love”, “It’s from home, I love to cook”

–    Orlane et Prescillia, fans de caramel, aidant Marie pour son royal « cake ».

–          Amerouz : ce coupeur d’oignons hors-pair est à l’origine de l’idée de notre repas : des bricks à la viande, recette dirigée semble t-il avec un maximum d’improvisation ! “jcuisine moi, pas de pizza surgelé, c’est déguelasse ! » nous dit-il tout en écrasant les patates (double fonction : quel homme !). Il avouera ensuite sous la torture de mon flash d’appareil photo qu’il cache quelques hamburgers dans son congèl…

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :