lagazetteafacettesdufestifai

Entre Britney Spears et Carmen de Bizet: la relève de la chanson française!

In Le FestiFaï day-by-day: entre dessous et devant de la scène on 27 juillet 2012 at 5:11

Mercredi soir, Noémie Lamour et les Tatanos Cesters, ainsi que le survolté Fred Radix ont littéralement déménagé le café du peuple : ce lieu intime propice aux confessions (ou confusions) entre artistes et public nous a transporté tour-à-tour à Bercy – Fred Radix nous enseignant patiemment comment être un public à peu près décent…  Puis s’est vu carrément métamorphosé en arène romaine (magnifique satyre Grégoire Gensse, aussi en concert ce jeudi 26 juillet) où la banalité et le tragique du quotidien s’est fait transpercer à grand coups de petites piques comiques et lyriques.

Les deux artistes ont le chic pour nous mettre en scène ce quotidien qui nous alourdit, au travers de mots simples ou de savoureuses parodies de l’univers conventionnel de la musique (classique comme chanson française !) qui rendent leurs petites histoires (voire leurs épopées lyriques dans le cas de Noémie Lamour) grinçantes ou touchantes mais toujours marrantes.

« C’est la magie du spectacle » comme dirait Noémie Lamour, qui « s’amuse beaucoup » au FestiFaï !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :