lagazetteafacettesdufestifai

Archive for 31 juillet 2012|Daily archive page

Le virus FestiFaï- épisode 2: retour à la m/raison?

In Après-goût: les effets secondaires, La résidence day-by-day on 31 juillet 2012 at 1:49

Le vide: plein de linge sale

 

Résumé de l’épisode précédent: La tempête FestiFaï est passée et a fait son effet : de 66 personnes, ils ne sont plus qu’une dizaine ici.

Nous sommes en ce moment-même  en direct laïve  au coeur de l’évènement dévastateur: l’œil du cyclone, dont chaque trajectoire a retrouvé sa spirale laissant un vide  (presque) palpable.

Mais pas d’inquiétudes, le lieu reste fidèle à lui-même, prêt à accueillir d’autres dingues car:

 

J’ouvre un livre de chansons au hasard…j’aurais pu tomber sur la page suivante avec « Pourvu qu’elles soient douces » de Mylène Farmer, mais non!

Comme le hasard fait bien les choses…

 

Et puis l’ambiance FestiFaï, ça ne vous quitte pas comme ça! Reportage sur les séquelles causées par ce terrible évènement qui en a bouleversé plus d’un par ici:

 

Une expérience éphèmère le FestiFaï ? Really?

Le virus FestiFaï

In Après-goût: les effets secondaires, Entre-vues, Le FestiFaï day-by-day: entre dessous et devant de la scène on 31 juillet 2012 at 1:13

ceci n’est pas un montage: ze no-man’s land après l’ouragan FestiFaï!

La tempête FestiFaï est passée et ça fait son effet…

Les départs se sont succédés toute la journée hier au Faï : toutes les bonnes choses ont une fin paraît-il ! C’est qu’il faut préserver ce petit grain de folie qui fait l’unicité de l’évènement, lui laisser le temps de germer pendant l’année.

Seules quelques âmes résistent encore au tsunami des départs : ça bosse dur pour Timothée et Lucas qui doivent encore retracer l’évènement FestiFaï sur images en 3 minutes top chrono.

Observation…

Vue de profil

 

 

 

 

 

Concentré: Tim au montage

Vue de face

Dilué: Tim toujours au montage (pénurie d’eau oblige…)

Lucas au travail (au fond): une méthode originale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une variante ou comment épuiser tous les possibles du canapé

 

 

 

 

 

Tim en mode sarcophage. La vidéo est un univers spécial…très spécial…!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et puis parce que les artistes ne sont pas toujours sur le devant de la scène, eux-aussi se sont prêtés au jeu du Self-portrait sous la torture de mon appareil photo-vidéo:

« Thinking is trouble, maaan »  comme dirait Su!

 

Retranscription en direct différé de leurs réponses qui témoignent d’un véritable travail d’équipe:

A: Qu’est- ce qui vous inspire?

Lucas : ‘jcrois que c’est l’endroit qui inspire.

Tim : Moi, c’est comme disait hier Hervé, c’est la folie un peu contagieuse, les espèces de tarés qu’ya  à côté-là!

Lucas : un p’tit peu, j’avoue…

Tim : j’dirais bien la musique mais c’est un peu large. Quand je monte, c’est la musique qui m’inspire. Je sais pas si c’est ça que tu voulais savoir..

A: Sisi, parfait. Et comment créez-vous?

Tim : On crée rien nous. On retranscrit. C’est pas de la création pure. Il faut essayer de retranscrire une ambiance qui ressemble à la réalité sans vouloir rentrer dans la réalité. C’est un peu compliqué parce qu’on utilise des artifices pour être au plus proche de la vraie atmosphère qu’il y a ici. On peut pas la retranscrire par vidéo du coup on utilise des…on essaye de tricher un peu pour qu’ça marche quoi. Ca marche plus ou moins bien d’ailleurs.

 A: Ok! Quelque chose d’autre à déclarer ?

Lucas : Au revoir !

 

 

 

 

Mais ce n’est qu’un au revoâââr!

 

 

LEURS ŒUVRES SUR LE NET:

L’inauguration au plan de Veynes

L’air international du Faï

FestiFaï 2012 en 3mn : en cours de montage!

Et en exclusivité pour vous chers bloggueurs: la piste cachée

des artistes polyvalents, on vous dit, ces vidéastes! 😉